Colloque – Enjeux de la recherche et de l’intervention auprès des jeunes de la diversité sexuelle et de genre

Le mardi 13 juin 2017, local J-200, Université du Québec à Montréal
Colloque présenté par la Chaire de recherche sur l’homophobie, Faculté des sciences humaines

Certain.e.s estiment que les changements sociaux, politiques et législatifs récents dans les lois canadiennes et québécoises – encadrant, notamment, les discours haineux, l’égalité des droits des couples de même sexe et les variations d’identité de genre – auraient contribué à reconnaître et légitimer les genres et les orientations sexuelles à l’extérieur des modèles hétérocisnormatifs. Si, suite à ces changements, les formes de l’hétérocisnormativité paraissent de moins en moins systémiques ou institutionnalisées, les travaux de recherche continuent néanmoins d’en montrer la persistance et les effets délétères sur les jeunes, en particulier ceux de la diversité sexuelle et de genre. L’oppression persistante et la résistance sociale vécues par ces jeunes illustrent les enjeux et défis spécifiques auxquels elles et ils sont confronté.e.s, tant dans leur transition à la vie adulte que dans leur réalité générationnelle distincte sur les plans juridiques, sociaux et culturels. De plus, leurs vécus restent largement invisibilisés et méconnus. Les travaux réalisés dans une perspective intersectionnelle suggèrent que l’analyse du genre et de l’orientation sexuelle, deux axes de division sociale pourtant majeurs, ne peut se faire indépendamment de la considération d’autres facettes identitaires, telle que l’appartenance à des groupes racisés. Les savoirs pratiques et expérientiels des acteurs de terrain constituent aussi des sources pertinentes et incontournables permettant d’enrichir les connaissances et d’accroître la visibilité des vécus des jeunes LGBT. Ce colloque multidisciplinaire et multisectoriel rassemble des acteurs issus des milieux universitaires, communautaires et institutionnels, et sera l’occasion de favoriser le partage des connaissances et le dialogue entre chercheur.se.s, intervenant.e.s et autres acteurs travaillant auprès des jeunes de la diversité sexuelle et de genre pour dégager des pistes de recherche et d’intervention innovantes et transformatrices sur le plan social.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top