LE CONSEIL D’ADMINISTRATION 2016-2017

  • Thierry Arnaud, président du conseil d’administration
  • Brian Carey, trésorier
  • André Tardif, secrétaire
  • Mona Greenbaum, administratrice
  • Martin Blais, administrateur
  • Valérie Lapointe, administratrice
  • Christophe Larouche, administrateur
  • Jeansil Bruyère, administrateur
  • Michelle Blanc, administratrice

————————————————–

LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

Le Conseil québécois LGBT est dirigé par un conseil d’administration (C.A.) composé de neuf (9) représentant.e.s des membres, élu.e.s par les membres en règle.

Par alternance, les membres en règle élisent quatre (4) administrateur.ices les années impaires et cinq (5) administrateur.ices les années paires.

Les administrateurs et administratrices élues sur le C.A. siègent à titre personnel.

CODE DE DÉONTOLOGIE POUR LES ADMINISTRATEURS ET ADMINISTRATRICES

  • Durant la période de leur mandat, les administrateur.ices s’engagent à respecter le code de déontologie.

Tout membre du conseil d’administration :

  • Doit être âgé de plus de 18 ans;
  • Comprend que c’est à titre individuel qu’il siège au conseil d’administration et non en tant que représentant d’un conseil ou du personnel d’une corporation, d’une institution, d’une association ou d’une entreprise publique, parapublique, privée ou communautaire (ci-après désignées comme « organisation »).
  • Adhère à la déclaration de principes et aux règlements de l’organisme.

Responsabilité des membres du conseil d’administration :

  • Être solidaire des décisions prises par les administrateur.ices;
  • Adopter une attitude non partisane envers les partis politiques;
  • Refuser de tirer un avantage, que ce soit à titre personnel ou pour son organisation, des renseignements obtenus dans l’exercice de ses fonctions;
  • Être tenu à la confidentialité et à la discrétion en ce qui a trait à l’information confidentielle reçue afin de ne pas porter préjudice à l’organisme, ses membres et à ses partenaires;
  • Refuser toute faveur ou avantage financier (ristourne, rabais, etc.), en échange de considérations futures;
  • Ne pas se mettre en situation de conflit réel, potentiel ou apparent d’intérêt;
  • L’obligation d’éviter tout conflit d’intérêt ou toute apparence de conflit d’intérêt renvoie aux situations où le membre a un intérêt personnel suffisant pour que celui-ci l’emporte ou risque de l’emporter sur les intérêts du Conseil québécois LGBT;
  • Au moment d’une réunion du conseil d’administration, tout membre ayant des intérêts ou se croyant susceptible d’être en conflit d’intérêt sur un sujet donné, s’engage immédiatement à le dire avant que la discussion ne débute et se retire, afin de laisser les autres débattre du point en question;
  • Ne procurer aucun service d’aide tant psychologique, financier que moral et s’assurer de référer les personnes vers les ressources pertinentes.