Le prix Partenaire / Allié.e par excellence vise à reconnaitre une contribution d’importance aux avancées sociales et/ou politique, au mieux-être et au développement des personnes, organismes ou projets LGBT.

Partenaire: organisme à but non lucratif, public, parapublic [corporation, établissement d’enseignement, établissement de santé], syndicat, entreprise.
Allié.e: personne ayant à coeur les enjeux touchant les personnes LGBTQ+, mais qui ne s’identifie pas elle-même comme tel.
Ne sont pas éligibles: les partis politiques.
(Déposez votre candidature pour l’édition 2017 ici!)

2017 – Regroupement des travailleurs et des travailleuses de rue de l’Abitibi-Témiscamingue

Le Regroupement des travailleurs et travailleuses de rue de L’A-T. est né de la nécessité de rejoindre les jeunes marginalisés de la région. Leur travail permet une meilleure connaissance des réalités vécues par les personnes LGBT. En effet, le Regroupement établit plusieurs partenariats multisectoriels, où des projets sont développés selon les besoins des populations dans les MRC qu’ils desservent. Il travaille donc avec des intervenants des milieux scolaires, de la santé et des services sociaux et du milieu communautaire, dont la Coalition d’aide à la diversité sexuelle de l’A.-T. Ils ont accompagné la création et la mise en place de groupes LGBT dans plusieurs villes et MRC, facilitant l’accès à certains milieux puisqu’ils avaient déjà des liens solides avec ceux-ci. Le Regroupement assure donc une visibilité des groupes LGBT tout en mobilisant différents milieux.

 

2016 – Abitibiwinnik – Communauté algonquine de Pikogan

Ce n’est pas tous les jours que nous voyons une communauté entière s’unir pour une même cause. C’est ce qui s’est produit en Abitibi-Témiscamingue avec le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, la communauté algonquine de Pikogan, près d’Amos. Dans le cadre de la Journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie, plus de 1000 personnes – dont près de 400 de moins de 18 ans – les membres de la communauté ont réalisés différentes activités visant à sensibiliser la population aux enjeux vécus par les personnes LGBT: fenêtres du Centre de santé peintes aux couleurs de l’arc-en-ciel; drapeau arc-en-ciel hissé; distribution d’affiches, de bracelets et de foulards; exposition d’œuvres réalisés par les jeunes; marche dans les rues (tout.e.s les employé.e.s de la communauté furent libérés sans perte salariale afin qu’il.e.s puissent y prendre part) : c’est un début de collaboration avec les organismes de la région qui ne passe pas inaperçue!

 

2015 – Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT)

Montrant un souci remarquable face à l’accessibilité aux soins de santé des LGBT de sa région, ainsi qu’un engagement à créer un environnement libre de préjugés, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) de Rouyn-Noranda est un modèle d’ouverture et de soutien. En l’absence d’organisme LGBT, le CISSSAT-RN a pris le taureau par les cornes, offrant lui-même des ateliers portant sur la diversité sexuelle dans divers milieux, rejoignant plus de 250 personnes cette année. Les initiatives du CISSSATRN sont admirables et témoignent de l’impressionnante dévotion de son personnel au bien-être de la population.

 

Allie Gaspesie2014 – Réseau des AlliéEs des personnes LGBT de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

Initié par Danielle Haché, ce regroupement compte actuellement plus de 170 intervenant(e)s et profefessionnel(le)s de la région, de formation très diverses, qui travaillent auprès des jeunes et/ou des adultes et ce, dans une grande diversité de milieux. Ce sont des hommes et des femmes qui ont fait la demande d’adhérer à ce réseau parce qu’ils-elles désirent s’afficher de façon explicite comme étant des personnes-ressources ouvertes à la diversité sexuelle. L’objectif de ce Réseau est de faciliter la demande d’aide provenant de personnes LGBT ou des victimes d’homophobie ou de transphobie en faisant en sorte que ces personnes puissent repérer facilement et consulter des intervenant(e)s compétent(e)s, ouvertement sensibles aux difficultés, aux besoins et aux réalités LGBT.