Les bourses étudiantes du Gala Arc-en-ciel, d’un montant de 2 000$ chacune, sont remises à une étudiante ou un étudiant d’une université du Québec qui souhaite faire sa maîtrise ou son doctorat sur un sujet d’intérêt pour les communautés lesbiennes, gais, bisexuelles, transsexuelles et transgenres (LGBT).
Pour poser votre candidature, c’est par ici!

Jade Almeida

2016 – Jade Almeida
Bourse Heffernan-Greenbaum

Doctorante en sociologie à l’Université de Montréal, Jade Almeida réalise une thèse sur la place des femmes afro-descendantes au sein de la communauté lesbienne. Sont-elles représentées dans le discours médiatique? Dans quels contextes et sous quelles conditions? S’il existe peu d’études sur l’homosexualité féminine, le nombre diminue encore drastiquement lorsque l’on se penche sur l’homosexualité des femmes non-caucasiennes. C’est dans ce contexte de double marginalisation qu’elle souhaite analyser les représentations de la diversité ethnique, les discours des lesbiennes afrodescendantes, les logiques identitaires mises en place et la recherche d’espaces discursifs alternatifs pour ces populations marginalisées au sein d’une minorité. En attirant l’attention sur le manque de représentation et surtout de visibilité des femmes de couleur au sein de la communauté homosexuelle, elle espère créer un espace de débat et de discussion qui pourrait, à long terme, interpeller les pouvoirs publics sur le besoin de s’intéresser et de se former à ce type de situation.

 

Maxime Faddoul2016 – Maxime Faddoul
Bourse Dorais-Ryan

Étudiant à la maîtrise en travail social et en études féministes à l’UQAM, Maxime Faddoul rédige un mémoire sur les pratiques d’intervention mises en œuvre par les travailleur.se.s sociaux et les intervenant.e.s sociaux avec les personnes trans. Il désire interroger des intervenant.e.s et analyser comment ils et elles répondent aux besoins des personnes trans. Ce projet est né de ses préoccupations en tant que militant trans, puisque de nombreuses personnes trans ont vécu des expériences négatives avec des intervenant.e.s sociaux, ces dernier.ère.s ayant des interventions problématiques (mégenrage, questions intrusives, refus de services, etc.) envers eux et elles. De plus, son projet mettra en évidence les systèmes d’oppression cisnormatifs invisibilisant les identités et parcours trans dans les réseaux institutionnels et communautaires où les intervenant.e.s sociaux travaillent. Il identifiera aussi les pratiques trans-positives mises en œuvre par les intervenant.e.s sociaux, ce qui permettra d’outiller les futurs intervenant.e.s sociaux qui auront à travailler avec les personnes trans.

 

2015 – Marie-Dominique Duval
Bourse Heffernan-Greenbaum

Candidate à la maîtrise en communication de l’Université de Sherbrooke, Marie-Dominique Duval mène un projet de recherche portant sur les couples féminins évoluant dans les lieux publics en Estrie. Son étude se penche sur les façons dont les femmes occupent l’espace public lorsqu’elles sont en couple avec une femme, plus particulièrement du fait qu’elles habitent dans des petites villes ou des villages. En ayant pour objectif de découvrir et comprendre le vécu social des couples féminins, la recherche comblera également un manque flagrant au niveau de ce que nous savons, en tant que société, sur les réalités de ces couples à l’extérieur des grands centres, et comment ces réalités sont perçues.

 

2015 – Samuel Champagne
Bourse Dorais-Ryan

La recherche de Samuel Champagne, dans le cadre de son doctorat à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), porte sur la littérature à thématique LGB destinée aux jeunes adultes. Étudiant le thème du coming out dans un corpus international (Québec, É.-U. et France), il décortique à la fois la prise de conscience de l’orientation sexuelle (coming in) et le dévoilement de celle-ci à l’entourage (coming out) par le personnage concerné. Comme le roman jeunesse a une visée éducative et réaliste, le corpus de cette recherche permettra de dégager à la fois des récurrences dans les récits de coming out et des discours sur le monde à travers les représentations des homosexualités.

 

Florence Marchand2014 – Florence Marchand
Bourse Heffernan-Greenbaum

Le projet de recherche de Florence Marchand vise à mieux comprendre les défis d’inclusion des femmes issues des minorités ethnosexuelles au sein des centres de femmes montréalais offrant des services aux lesbiennes. Constatant la demande grandissante de suivis individuels des femmes racisées et la complexité de leurs réalités, cette recherche permettra de mieux comprendre ce qui peut potentiellement compromettre l’accessibilité des services des organismes aux femmes ethnosexuelles et à identifier des pistes d’interventions favorisant la reconnaissance de leurs besoins et réalités au sein des espaces de solidarités féministes.

 

Nora Burke2014 – Nora Butler-Burke
Bourse Dorais-Ryan

Cette recherche vise à mieux comprendre l’intersectionnalité des Lois criminelles et des Lois de l’immigration sur la vie des travailleuses du sexe Trans migrantes. Plus spécifiquement, quels sont les mécanismes à l’intérieur desquels ces lois sont produites, organisées et appliquées et quelles en sont les conséquences sur la vie quotidienne de ces personnes, incluant l’accès à la santé, l’incarcération et la détention, la sécurité de leur travail ainsi que sur leur santé psychologique. Cette étude souhaite voir les contradictions et les processus paradoxaux du gouvernement dans sa volonté de surveiller et contrôler la migration de ces femmes quand em même temps, il maintient un haut degré de négligence et de marginalisation de ces mêmes femmes.

 

2013 – Anne-Sophie Ruest-Paquette
Bourse Heffernan-Greenbaum

Les répercussions identitaires chez des femmes ayant éprouvé du harcèlement en vertu du genre ou de l’orientation sexuelle par les pairs en contexte scolaire franco-ontarien: Le harcèlement en vertu du genre ou de l’orientation sexuelle par les pairs, qui comprend toutes formes de violence verbale, physique, relationnelle et sexuelle favorable à la régulation ou au renforcement des normes de genre et de l’hétérosexisme, est un problème prédominant, persistant et mal compris dans les écoles nord-américaines. Puisqu’il s’inscrit dans une dynamique de stigmatisation, d’oppression et d’injustice sociale, ce harcèlement est généralement nuisible au bien-être et au fonctionnement des élèves qui le subisse. Les enjeux de pouvoir en cause sont nombreux, notamment chez les filles, dont le corps et la sexualité font l’objet de violences multiples, mais aussi en Ontario français, où le taux de décrochage scolaire est élevé. Anne-Sophie entend donc mener une étude narrative afin de déceler quelles sont, au regard de femmes ayant éprouvé ce type de harcèlement pendant au moins un an en milieu scolaire franco-ontarien, les répercussions identitaires relevant de leurs expériences.

 

2013 – Jorge Flores-Aranda
Bourse Dorais-Ryan

Trajectoires addictives et vécu homosexuel chez des hommes gais et bisexuels montréalais : Le but de l’étude est de décrire et comprendre les liens entre les trajectoires addictives et homosexuelles à partir de l’expérience d’hommes gais et bisexuels. Les données proviennent des entrevues menées auprès d’hommes gais ou bisexuels ayant une consommation problématique de drogues. Certains participants rapportent s’être initiés à la consommation avec un partenaire amoureux ou sexuel. Quelques-uns affirment que leur consommation est influencée, entre autres, par une quête intense de plaisirs associés à la sexualité. Parmi eux, certains en viennent à se sentir incapables de renoncer à une sexualité sous l’effet de drogues. Plusieurs participants indiquent que la consommation dans certains espaces de socialisation est banalisée, voire encouragée. Ces nouvelles connaissances permettront le développement d’actions visant la prévention de la consommation de drogues chez les hommes gais et bisexuels ainsi qu’une meilleure prise en charge de ceux qui présentent une consommation problématique de substances.

 

2012 – Maryline Desbiens
Bourse des partenaires

Le jury de la Bourse des partenaires du Gala a choisi le projet de recherche de Maryline Desbiens. La candidate au Doctorat en psychologie, cheminement en enfance et adolescence, souhaite explorer et décrire, par sa recherche, l’expérience d’homophobie telle que vécue et rapportée par de jeunes victimes, c’est-à-dire les « réactions » de celles-ci au moment de l’adolescence, de même que les facteurs qui ont pu influencer leurs réactions incluant la perception du soutien du milieu scolaire et familial. De plus, afin d’appuyer l’originalité de cette étude, un échantillon de jeunes filles homosexuelles sera étudié, population encore peu ciblée à ce jour comparativement aux jeunes garçons homosexuels. Une autre recherche qui permettra de mieux comprendre et connaitre les réalités LGBT.

 

2011 – Kévin Lavoie
Bourse des partenaires

Le jury a retenu le projet de recherche : L’expérience des pères gais ayant eu leur(s) enfant(s)dans le cadre d’une relation hétérosexuelle antérieure. Cette recherche brossera un portrait de l’expérience des pères gais ex‐hétérosexuels, contribuant ainsi à démystifier une réalité méconnue et très peu documentée au Québec. Par ce projet, Kévin Lavoie témoigne de sa volonté de mettre en lumière les réalités homoparentales, de prévenir les impacts de la victimisation homophobe et d’ajuster les stratégies d’intervention afin de répondre adéquatement aux besoins des pères gais et de leur famille. Kevin est aussi travailleur social, formateur pour la Coalition des familles homoparentales du Québec et était responsable pendant plus de deux ans des services d’information et de sensibilisation au Groupe régional d’intervention sociale de la Capitale-Nationale (GRIS‐Québec).