MONTRÉAL, LE 3 JUILLET 2017 – Le Conseil québécois LGBT est déçu de la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes. En effet, le gouvernement a manqué l’occasion de moderniser en profondeur sa vision de l’égalité pour y inclure les personnes trans.

« Nous aurions souhaité que le gouvernement intègre nos recommandations, ce qui aurait permit une stratégie plus inclusive en prenant en compte la transphobie et le continuum des genres. La fluidité du genre, les enjeux qui touchent l’expression de genre et l’identité de genre sont désormais bien connus de nos instances gouvernementales et devraient être désormais intégrés dans la vision stratégique du gouvernement en matière d’égalité » souligne Marie-Pier Boisvert, directrice générale du Conseil québécois LGBT.

Le Conseil québécois LGBT souhaite que les orientations à venir mènent à des actions davantage concertées entre le Secrétariat à la condition féminine et le Bureau de lutte à l’homophobie, ce qui permettra peut-être de mettre en place des projets ou des actions s’adressant plus spécifiquement aux femmes lesbiennes, bisexuelles et trans. Cependant, les mesures spécifiques les concernant au sein de la Stratégie se font attendre.

En effet, il y a plusieurs occasions manquées d’adresser des actions ou des mesures les concernant. Par exemple, les mesures qui touchent les femmes immigrantes n’incluent pas les réalités spécifiques aux femmes trans migrantes, alors que celles-ci ne bénéficient toujours pas d’une reconnaissance et d’une protection juridique au Québec. De même, les femmes trans n’apparaissent pas dans les mesures qui seront mises en place pour contrer la violence, alors qu’elles sont particulièrement touchées par de multiples formes de violence.

En outre, la Stratégie vise à contrer les stéréotypes sexuels, et ce,  notamment par l’éducation à la sexualité du préscolaire au secondaire. Ceci témoigne de la conscience du gouvernement que ces stéréotypes doivent être adressés dès le plus jeune âge. Le Conseil québécois LGBT suivra l’évolution de la mise en place des actions et des mesures dans le cadre de cette Stratégie quinquennale, afin de travailler à ce qu’elle réponde le mieux possible aux besoins des femmes LGBT.