Jonathan Vidal
Secrétaire du jury

Jonathan Vidal est conseiller au Bureau de lutte contre l’homophobie au ministère de la Justice du Québec depuis juin 2016. Auparavant, il était conseiller expert au ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion où il occupait les fonctions de coordonnateur des relations internationales et coordonnateur de l’égalité entre les femmes et les hommes. Il a également été conseiller en affaires internationales au ministère des Relations internationales et de la Francophonie ainsi qu’au ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation où il a été chargé notamment des relations du Québec avec la Chine ainsi qu’avec plusieurs pays d’Amérique latine. Au milieu des années 1990, il a travaillé comme chercheur au Département de sexologie de l’UQAM et a publié en collaboration un article en histoire de la sexualité. Détenteur d’une maîtrise en histoire de l’UQAM, Jonathan Vidal a co-écrit un ouvrage sur le conflit dans l’ex-Yougoslavie publié aux Presses de l’Université Laval/L’Harmattan en 2001.

 

Louis-Filip Tremblay

Depuis plus d’un an, Louis-Filip Tremblay est directeur général de l’Alliance Arc-en-ciel de Québec, organisme de défense des droits et de promotion d’une vision positive des réalités de la diversité sexuelle et de genre dans la région de la Capitale-Nationale. Fort de sa formation et son expérience en politique, M. Tremblay oriente son mandat dans une perspective de participation citoyenne des membres de la communauté LGBT+. De fait, il mise sur les stratégies d’information publique et sur l’action communautaire pour faire avancer le mouvement. L’orientation des activités de l’Alliance telles que la Fête Arc-en-ciel la Journée de lutte à l’homophobie et la transphobie à Québec, l’émission de radio En alliance et les diverses actions de défense des droits (comme la rédaction de mémoires et de lettres) qu’il coordonne tout au long de l’année traduisent bien sa position. Par ailleurs, comme il est originaire de Charlevoix, il est particulièrement sensible aux réalités de la diversité sexuelle et de genre en région rurale.


Jean Lalonde

Jean Lalonde a œuvré surtout dans les domaines de l’éducation et de l’édition. Depuis sa retraite il s’est impliqué au sein de l’Association des aînés et retraités de la communauté (ARC) où il a siégé comme vice-président puis comme président. Il est maintenant au conseil d’administration du CC-LGBTQ+ et représente la Fondation Émergence comme collaborateur dans le projet de recherche SAVIE de la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQÀM. Ce qui le motive principalement dans ses implications c’est le «devoir de mémoire» du vécu des personnes aînées LGBTQ+ afin de faire connaître leurs réalités actuelles en vue d’une plus grande inclusion sociale.

 

Caroline Trottier-Gascon

Caroline Trottier-Gascon est une jeune militante, conférencière et historienne montréalaise. En 2014-2015, elle a joué un rôle important dans la lutte contre les exigences chirurgicales pour le changement de mention de sexe. À présent, Caroline commence un doctorat en histoire à l’Université Concordia portant sur les expériences trans à Montréal dans les années 1980-1990, et elle offre des conférences sur les enjeux trans et la santé mentale. La qualité de son travail militant et académique a été reconnue, entre autres, par le prix Honoris 2015 (avec cinq co-récipiendaires), par le concours Forces AVENIR (finaliste en 2016), et par la Fellowship in Ethnic Studies and Social Diversity de l’Université Concordia.

 

Éric Lefebvre

Que ce soit à titre de citoyen ou comme Président, administrateur ou membre actif à la Coalition d’aide à la diversité sexuelle de l’Abitibi-Témiscamingue, Éric Lefebvre a toujours milité pour que tous aient le droit d’aimer librement et de s’épanouir à tous niveaux. Appliquant à sa propre vie les avancées juridiques québécoises, M. Lefebvre s’est, en 2005, uni civilement à son conjoint des 5 précédentes années. Avec celui-ci, en 2002, il a amorcé les démarches lui permettant de devenir légalement parent (d’un garçon de 5 ans en 2016). Récipiendaire de la Médaille de l’Assemblée nationale en 2012 pour son militantisme et ses réalisations citoyennes en Abitibi-Témiscamingue, M. Lefebvre a élu domicile en Montérégie-Ouest il y a 3 ans et demeure concerné principalement par la réalité trans et l’état des services dans son nouveau secteur.

 

Irina Badita

Irina Badita est militante syndicale et intervenante psychosociale de profession. Passionnée de justice sociale, elle s’implique sur différents fronts pour faire valoir les droits des personnes issues de la diversité sexuelle.  Irina siège sur le comité GLBT de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) depuis plus d’un an, avec pour priorité de lutter contre l’hétérosexisme en milieu de travail et de sensibiliser la communauté LGBTQ+ aux droits des travailleurs. Co-fondatrice de son syndicat local affilié au Syndicat Québécois des employées et employées de service (SQEES-298) depuis 2014, Irina y siège comme vice-présidente. Marquée par quatre années d’intervention auprès des femmes en situation d’itinérance, Irina s’implique également comme conseillère dans la circonscription Sainte-Marie-Saint-Jacques de Québec solidaire avec pour priorité l’éducation populaire et de meilleurs services à la population LGBTQ+.